AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



MessageSujet: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   Mer 3 Oct - 20:41

Tarah R. Burkhart


Carte d'étudiant

ϟ PRÉNOM(S) & NOM(S):
Burkhart, tout simplement le nom de famille de son père. Il est souvent synonyme de respect dans la communauté sorcière, de crainte aussi parfois. La famille Burkhart semble en effet se reproduire pour que chacune de ses générations soit représentée au ministère. On leur alloue la réputation d'être stricte mais juste. Tarah est son nom usuel, un prénom qui lui vient de son arrière-grand-mère paternel. Pour second prénom, on lui a attribué celui de Rachel, le prénom de sa grand-mère maternelle. Dylan apparaît aussi sur son acte de naissance, bien que peu de personne soit au courant. Il lui vient du fait qu'elle aurait dû avoir un frère jumeau mais que celui-ci est mort quelque jour après leur naissance.

ϟ ÂGE:
  Cela fait maintenant 17 années qu'elle parcours ce monde.

ϟ ANNÉE DE NAISSANCE:
C'est le 6 juin 1981 qu'elle a vu le jour à Sainte Mangouste. Elle est resté un peu plus longtemps que la moyenne à l'hôpital. Les médecin craignant qu'elle attrape le virus qui fut fatal à son frère préférèrent en effet la garder sous surveillance un peu plus longtemps.

ϟ MAISON:
  Il paraît que le choixpeau a hésité avant de choisir la maison dans laquelle elle irait le mieux. Il est vrai que si les Burkhart sont envoyé à Serpentard de génération en génération, les O'Leary eux vont à Serdaigle de génération en génération. Tenant aussi bien de son père que de sa mère, elle détient donc des qualités et défauts qui conviennent à ces deux maisons. Si bien que cela fut un choc même pour elle lorsqu'il l'envoya tout simplement à Gryffondor.

ϟ ANNÉE SCOLAIRE:
  C'est la sixième année qu'elle foule le sol de l'école, mais compte tenu des événements passés, elle se doit de refaire sa cinquième année dans son intégralité.

ϟ ORIGINE:
  Il suffit de regarder son arbre généalogique pour se rendre compte qu'elle est issue de deux familles au sang pur. Les Burkhart d'abord, une famille anglaise aux idées très strict et vieille école. Pas question pour eux de mélanger leur sang avec n'importe qui. Les O'Leary ensuite, la famille de sa mère, une famille Irlandaise, aux idées plus laxistes, mais pour qui la pureté du sang reste importante. Mais elle, elle s'en fiche de ces histoires de sang, alors parfois, pour l'embêter, son frère la traite de traite à son sang. Peut être un peu oui.

ϟ ORIENTATION SEXUELLE:
  Ils sont nombreux ceux qui voudraient pouvoir la courtiser. Elle les voit défiler devant elle, comme des loups à la recherche de leur nouvelle proie. Malheureusement pour eux, la demoiselle n'en a que faire d'eux. Ce qu'elle aime elle ce sont les lèvres charnues d'une femme, la douceur de sa peau, les courbes de son corps. Elle n'est pas difficile, parce que toutes les femmes sont belles, à leur façon. Elle les traite bien, du moins essaie, mais c'est difficile de résister à leur beauté, alors elle ne promet jamais fidélité.






Description


« Caractère »
Forte et courageuse. Tarah ne fait pas partie de ces couards qui fuient au premier danger. Elle n'est pas à gryffondor par erreur, c'est une lionne au cœur valeureux qui n'a pas peur de se battre pour ses idéaux. Elle sait se faire entendre, n'a pas peur de parler haut et fort, même si ce qu'elle dit ne plaît pas. Forte, elle n'est pas vraiment du genre à s’apitoyer sur son sort, plutôt à essayer de voir le bon côté des choses, mais surtout à surmonter les épreuves de la vie avec panache et dignité, sans pour autant se montrer trop fière. Ainsi, elle a tenu tête à sa famille à de nombreuses reprises. Devenant souvent le vilain petit canard, mais les aiguillant souvent vers une voie qu'ils n'envisageaient pas. Le revers de la médaille, c'est que cela fait aussi d'elle une tête brûlée qui a la fâcheuse tendance à accumuler les heures de retenues.

Érudite et curieuse. En bonne ancienne Serdaigle, sa mère lui a appris tout l'importance du savoir. Elle lui a ainsi transmis sa soif de savoir, faisant de sa fille une véritable curieuse. Que cela soit dans le bon sens comme dans le mauvais. Tarah aime apprendre de nouvelle chose, elle s'intéresse à beaucoup de chose, trop selon certain. Par chance, elle a une bonne mémoire et retient bien des choses. Elle ne fait toutefois pas étalage de son savoir, sauf quand on l’agace un peu trop où qu'elle est témoin d'une terrible erreur d'exactitude. Trompez vous d'une année et vous pouvez être certain qu'elle vous reprendra. Mais elle sait aussi à quel point savoir peut rythmer avec pouvoir, c'est là qu’intervient sa mauvaise curiosité. Elle aime être au courant de tout ce qui se passe dans la vie de l'école, elle aime les ragots, parce qu'elle sait qu'ils peuvent être bien utile parfois.

Ambitieuse et déterminée. Qu'importe si elle n'a pas toujours les mêmes idées que sa famille, c'est une Burkhart de ce fait, il n'est pas envisageable pour elle d'avoir un poste ailleurs qu'au ministère. Son arrière-grand-père y était, son grand-père y est, son père y est et son frère y sera bientôt lui aussi. Elle suivra l'exemple de ses ancêtres. Oui, elle a de l'ambition et elle n'est pas du genre à la cacher. Est-elle prête à tout pour arriver à ses fins? Peut être pas. Mais elle n'est pas non plus le genre de personne à laisser tomber facilement. Déterminée, elle mettra tout ce qui est en son pouvoir pour réussir. Et pas seulement quand il est question d'avenir d'ailleurs. Qu'importe l'idée qu'elle a en tête, elle fera tout pour atteindre son but.

Mystérieuse et introvertie. Il n'est pas rare que les gens se demande se qui intrigue le plus chez elle. Ils ne savent pas vraiment si cela vient de sa façon de les regarder avec insistance, comme si elle essayait de lire en eux ou si cela vient de son caractère qu'ils ont parfois du mal à cerner. Il y a une chose sur laquelle tout le monde s'accorde, ce brin de femme sait entretenir le mystère à son sujet. D'un naturel très introvertie, elle ne parle jamais de ce qu'elle ressent et n'est pas vraiment non plus le genre à parler d'elle pendant des heures. Pour la découvrir et prétendre la connaître, il faut prendre le temps. Le temps de voir à l’œuvre chacune des facettes de la demoiselle.

Passionnée et infidèle. Quand Tarah aime quelque chose ou quelqu'un, c'est avec une véritable passion. Elle ne fait pas les choses à moitié, c'est tout ou rien. Elle s'y donne corps et âme, quitte à se brûler les ailes, ça n'a pas d'importance. Malheureusement, c'est souvent éphémère. L'amour, la passion, peut disparaître aussi vite qu'il est venu. Parce qu'elle se lasse vite ou tout simplement parce que c'était dans le feu de l'action. La fidélité ce n'est pas vraiment son fort non plus. Il y a trop de fruit à croquer pour se contenter d'en manger qu'un seul.

« Physique »
« Son père aime dire qu'elle a du sang de vélane et que c'est pour ça qu'elle est aussi jolie. Bien sûr il n'est absolument pas objectif et si elle a du sang de vélane dans les veines, il est tellement dilué qu'il en a perdu toute ses propriétés magique. Le blond de sa longue chevelure n'est pas naturel, c'est pourquoi il n'est pas rare que ce blond soit plus foncé parfois, où qu'elle choisisse tout simplement de laisser sont châtain foncé naturel reprendre sa place. Ses yeux verts émeraude aiment se perdre sur les courbes d'une jolie femme. Ce n'est pas juste une impression si vous trouver ses jambes longues, du haut de ses 1m76 elle fait partit des grands (physiquement parlant). Des formes, elle en a là où il faut, ainsi, plutôt menue elle n'a pas forcément une poitrine des plus généreuse, mais elle sait toutefois la mettre en valeur.
Tarah fait partie de ses demoiselles qui aiment prendre soin de leur apparence. Alors forcément, le matin, elle est plutôt longue dans la salle de bain. Puisque l'école impose le même uniforme pour tout le monde, elle se concentre bien souvent sur sa coiffure. Que ses cheveux soient relevés ou relâchés, ils ont toujours un petit quelque chose qui fait que. En dehors de l'école, robes chics et raffinées sont de rigueur. Elle ne cherche pas forcément à plaire aux autres, mais surtout à se plaire à elle même, par chance les deux semblent plutôt bien se mêler.
Par simple soucis de précision, parlons brièvement de sa forma d'animagus. Lorsqu'elle prends ses attraits félins, son pelage est d'un blond presque blanc, parsemé de rayure brune. C'est le résultat de la dualité entre la couleur naturelle de ses cheveux et la couleur qu'elle a choisis de leur donner. On notera aussi qu'à l'endroit où elle c'est faite tatouée les rayures semblent vouloir dessiner des mots sans ne jamais y arriver. »

« Particularité »
« Elle a été initiée à l'art moldu qu'est le tatouage il y a peu de temps. Elle arbore donc aujourd'hui un tatouage sur ses côtes gauches (juste en dessous de sa poitrine). Il y est écrit “te amo como se aman ciertas cosas oscuras, secretamente, entre la sombra y el alma”. De l'espagnol, une langue qu'elle parle assez mal, mais qu'elle connaît grâce à une de ses cousines exilée en Espagne. La signification de ce tatouage n'est autre que: "Je t’aime comme l’on aime certaines choses obscures, De façon secrète, entre l’ombre et l’âme.". Vers d'un poème de Pablo Neruda qui la marqua un jour, elle ne sait trop pourquoi.
Atteindre l'excellence est quelque chose de primordial chez les Burkhart, tout comme ils considèrent qu'il est important d'avoir un petit quelque chose qui les démarque du reste de la population. Une rumeur parle même de l’existence d'un rituel dans cette famille. D'après ces rumeurs, vers l'âge de 12 ans, les enfants doivent choisir un animal qui leur correspond plus ou moins. Pourquoi? Pour qu'ainsi ils s’entraînent à devenir animagus. Ne pas y arriver est alors synonyme de grande déception pour la famille et de honte pour la personne. Rumeur ou réalité, personne ne vous le dira. Notez juste que Mademoiselle Tarah Rachel Burkhart vien tout juste de s'enregistrer auprès du ministère comme animagus chat.
Dans une moindre mesure, notez que Tarah est une insomniaque. Dormir n'est pas vraiment son fort, quatre cinq heures par nuit lui suffisent bien assez. »


BUSES et ASPICS


« En théorie, la demoiselle aurait dû passer ses BUSES l'année passée. Malheureusement (ou heureusement pour certains) l'attaque de Lord Voldemort a perturbé les plans préétablis. De ce fait, la demoiselle doit refaire son année et elle ne passera ses examens qu'à la fin de celle-ci. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'est pas possible de prédire dans quel domaine elle excellera le plus. Parlons donc un peu de ses matières et de son comportement vis-à-vis d'elles.

Les matières obligatoires
Astronomie. Assurément une des matières qui la passionne le moins. L'art de lire les étoiles ne représente aucun intérêt à ses yeux. Elle se soucie guère de savoir que la positions des planètes peut influencer la vie sur Terre. La seule chose qui puisse attiser son intérêt, c'est de comprendre comment la Lune arrive à agir sur certains individu, les transformants le temps d'une nuit en loup. Oui, cet effet de la lune l'intrigue, mais c'est vraiment la seule chose. C'est donc d'une oreille plutôt distraite qu'elle suit ces cours. Si elle arrivait à obtenir un Effort Exceptionnel, ce serait certainement par chance, il est plus probable qu'elle ne doive se contenter d'un Acceptable.
Botanique. Sa mère lui a transmis sa passion pour le monde végétal. Chaque fois elle est épatée de voir combien une chose qui paraît au premier abord plutôt fragile peut se montrer en réalité très fort. Mais le plus fascinant c'est toujours de se rendre compte qu'une chose à l'apparence innocente peut s'avérer mortel. Toute son enfance elle a observé sa mère préparer de nombreuse potions, cet art ne passe jamais sans une bonne connaissance en botanique. Elle n'acceptera pas d'obtenir une note inférieur à Effort Exceptionnel, mais elle compte bien obtenir un Optimal.
Défense Contre les Forces du Mal. Matière primordial pour elle qui compte commencer sa carrière au ministère comme Auror. C'est certainement sa matière préférée si on lui demandait de choisir. D'ailleurs, mieux vaut ne pas essayer de lui parler pendant que le professeur enseigne, elle ne vous répondrait pas, ou se chargerait de vous faire taire comme il se doit. Elle excelle vraiment dans cette matière et il lui semble improbable d'avoir une autre note que Optimal.
Histoire de la magie. Matière qui endort bon nombre de ses camarades, sa curiosité innée et sa soif de connaissance font de cette matière une vrai bénédiction pour elle. Bien qu'elle sait qu'elle ne la gardera pas en sixième année, L'histoire de la magie reste une matière où elle se montre attentive et assidue. Il lui semble d'autant plus important pour elle de bien connaître le passer pour éviter de recommencer les mêmes erreurs. Il est très probable que sa note ne sera pas en dessous d'un Effort Exceptionnel.
Métamorphose. Dans la famille Burkhart la métamorphose est une matière primordiale. Impossible de devenir animagus sans avoir des connaissances en métamorphose. Tarah n'échappe pas à la règle. Depuis sa première année à Poudlard, elle se passionne pour cet art parfois difficile. Elle est aidée grâce à sa baguette d'une extrême flexibilité, idéale pour la métamorphose. Quelque soit l'année, elle a toujours excellé dans se domaine, prenant très à cœur de se montrer la plus douée de sa promotion. Un Optimal est la seule note envisageable.
Potions. Sa mère maîtrise l'art des potions et petite fille, Tarah la regardait souvent travailler. On dit souvent qu'il n'y a rien que l'on puisse mettre en bouteille, et cela intrigue Tarah, il faut bien l'avouer. Elle s'est mise en tête de trouver quelque chose qu'il est impossible de mettre en bouteille. Objectif qu'elle n'a toujours pas atteint ce jour. Bien qu'elle aime cette matière, il s'avère qu'elle est bien moins douée que sa mère. Il y a de forte chance qu'elle n'arrive pas à avoir mieux qu'un Acceptable.
Sortilèges et Enchantements. Bien que matière indispensable dans l'art de la magie, elle ne lui accorde qu'un intérêt plutôt limité. Peut-être parce qu'en se contentant du minimum, elle arrive toujours à obtenir des résultats excellent. Le manque de travail nécessaire à fournir est certainement ce qui la pousse à porter si peu d'intérêt à cette matière. Elle n'aura sûrement aucun mal à obtenir un Optimal, alors pourquoi se casser la tête plus que ça?

Matière optionnelles.
Avant l'arrivée de Arianna Dumbledore, Tarah avait choisi pour matière optionnelles Arithmancie et Étude des runes. Matière qu'elle a laissé cette année pour choisir deux nouvelles options , bien plus intéressantes à son goût.
Arts et musique magique. Tarah joue de la Harpe depuis l'âge de 8 ans. Instrument qu'elle chéri énormément. Alors quand cette nouvelle matière a été instaurée à Poudlard, Tarah n'a pas hésité une seconde pour la choisir. Elle ne sait pas vraiment ce que cela donnera, mais elle verra bien.
Occlumancie. L'idée de pouvoir bloquer son esprit à certain regards mal intentionné, c'est bien ça qui l'a poussé à choisir cette nouvelle option. Introvertie, l'idée que quelqu'un puisse lire en elle comme dans un livre ouvert lui fait peur. L'occlumancie c'est alors imposer comme évident dans ses choix cette année. Elle n'a pas peur de devoir fournir énormément de travail pour réussir à exceller dans ce domaine. A vrai dire, c'est aussi le défit qui l'a décidé. »





En dehors du forum

ϟ PSEUDO & PRÉNOM:
Spaa.

ϟ ÂGE:
  23 ans

ϟ OÙ AVEZ-VOUS TROUVEZ LE FORUM :
Honnêtement, je ne sais plus, j'ai trop une mémoire de naze. Sur google je crois mais je ne suis pas sûre.

ϟ PRÉSENCE SUR LE FORUM:
  05/07

ϟ CÉLÉBRITÉ:
  Amber Heard

ϟ CODE DU RÈGLEMENT:
 



Dernière édition par Tarah R. Burkhart le Jeu 4 Oct - 22:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   Mer 3 Oct - 20:41

Biographie



LIFE DOESN'T SUCKS; LIFE IS JUST WHAT YOU MAKE OF IT.
☇ L'enfance est le plus beau des rêves.

Le plus malheureux avec l'enfance, c'est que souvent on n'en garde que quelques bribes. Des souvenirs qui peu à peu s’estompe, au point de parfois s'effacer complètement. Bien sûr, on en garde quelque uns, mais sont-ils vraiment les plus important ? Notre statut d'enfant ne biaise-t-il pas notre notion de l'importance ? Sûrement. Ainsi Tarah, comme tout le monde, ne se souvient pas de ses premiers jours, ni même des sept mois qu'elle a passé dans le ventre de sa mère. Ainsi, elle ne souffre pas quand on lui parle de son frère, celui qui est né deux minutes avant elle et qui est décédé quelques jours après. Non, elle ne le connaît que par le biais de ses parents, qui n'ont guère eu la chance de le connaître eux non plus. Non, elle ne souffre pas quand par hasard quelqu'un évoque le fait qu'elle porte Dylan comme troisième prénom. Pour elle, ce frère jumeau n'est qu'un fantôme qui veille sur elle. Ce dont elle se souvient de son enfance, c'est le bonheur. Oui, juste le bonheur.

---
Regardes Tarah, je vais plus vite que toi. Du haut de ses huit ans, Tarah regarde Tyler. Tyler c'est son frère aînée et lui il a 10 ans. A Noël cette année, il a reçus un ballait. Un vrai. Pas un de ces jouets qu'on a quand on est tout petit. Un vrai ballais, un qui va vite, un qui sert à jouer au Quiddich. Elle fait la moue en le regardant voler maladroitement auprès d'elle. Mais tu voles même pas haut. T'as un beau ballais et tu n'en profites pas. Elle sait pourquoi il reste près du sol. Un ordre de leur parent. Quand il aura 11 ans, quand il ira à Poudlard et qu'il prendra des cours de vol sur balais, là il aura le droit de monter plus haut, pas avant. C'est ça la règle chez les Burkhart, et les règles sont faite pour être respectées. Du moins c'est ce que disent les grands. Tu le sais que je peux pas allez trop haut. Mais moi au moins je peux monter dessus ! Papa il a dit qu'il m'emmènerait avec lui ce week-end et que j'aurais le droit de voler pour de vrai. Tarah fait une moue boudeuse. Elle aussi elle aimerait pouvoir monter sur un vrai ballais et voler très haut dans le ciel. Elle se passe une main dans les cheveux, les remettant en place bien que le vent les désordonne aussitôt. T'es un trouillard. Avec Tyler, il n'était jamais question d'enfreindre les règles. Il était le parfait petit garçon que ses parents rêvaient d'avoir. Tarah était un peu plus désobéissante. Elle n'avait pas peur de prendre des risques, alors souvent, elle paraissait comme la tête brûlée de la famille, celle qu'on n'arrive pas à discipliner et qui n'en fait qu'à sa tête. T'es cap toi peut être de monter haut? Elle le vit dans le regard de son frère qu'il avait compris qu'il venait de faire une bêtise. Ce n'était pas le genre de chose à dire à la petite fille. Elle le poussa sans ménagement de son balais. Il n'allait pas bien se faire mal en tombant après tout, il ne volait même pas haut. Elle enfourcha le balais aussi vite que ses petites jambes le lui permirent et c'est sans réfléchir bien longtemps qu'elle tapa du pied sur le sol pour prendre de l'altitude. Elle monta haut, très haut dans le ciel. Elle n'avait pas peur. Sauf peut être en apercevant sa mère qui arrivait vers eux en courant. Se mordant la lèvre elle redescendit... Un peu trop vite. A mi-chemin vers le sol, elle perdit l'équilibre et tombe. Une chute libre qui aurait pu être mortel si cela n'avait pas été le moment précis que ses pouvoirs choisirent pour se manifester. A quelques centimètre du sol, ce fut comme si un courant d'air frais était venu ralentir sa chute. Résultat, elle s'en était sortit avec quelques égratignure et une belle engueulade. Le balais lui était un bien plus mauvais état.

---
Cette fois elle s'en était sortie avec trois fois rien, mais elle n’eut pas chaque fois la même chance. Les passages à Sainte-Mangouste pour réparer des os cassées ce sont succédé à plusieurs reprise.Et malgré tout, de cette enfance mouvementée, elle n'en garde que des bons souvenirs. Ce n'est rien d'extraordinaire, elle n'a pas une enfance lourde à raconter. Non et cela lui convient très bien. Par chance, en grandissant, elle est devenu plus raisonnable, sa notion du danger est devenu plus juste et les séjours à l'hôpital sont très peu fréquent maintenant.


☇ On n'oublie jamais sa première baguette.

L'année de ses onze ans, Tarah n'avait rien demandé pour son anniversaire. Tout ce qu'elle attendait avec excitation, c'était sa lettre d'admission à Poudlard. Comme son frère l'avait fait deux ans avant elle, elle voulait rejoindre les rangs de cette prestigieuse école de sorcier. La lettre était venu bien sûr. Heureusement, personne dans sa famille n'aurait accepté qu'elle soit une cracmol, bien que personne ne se faisait vraiment trop de soucis sur le sujet. Mais la lettre ce n'était qu'un préambule. Préambule au jour où elle irait enfin acheter sa baguette magique chez Ollivander. Ce jour là, on ne l'oubli jamais.

---
C'était le grand jour aujourd'hui. Aujourd'hui, ils s'étaient rendu à Londres, au Chemin de Traverse plus précisément. Aujourd'hui, Tarah était excitée comme une puce, aujourd'hui, elle allait aller acheter sa baguette. Sa mère avait d'abord tenue à ce qu'elles aillent acheter ses uniformes pour l'école. Il avait fallu qu'ils passent à Gringotts aussi encore avant. Alors quand finalement elle lui avait donné l'autorisation d'aller chez Ollivander, elle n'avait pas perdu de temps. Elle poussa la lourde porte, relevant légèrement la tête en entendant la cloche tinter. Et elle sursauta en entendant la voix du vieux monsieur qui tenait la boutique. Hum, une Burkhart hein?. Elle grimaça doucement. Elle n'aimait pas qu'on la reconnaisse aussi vite, surtout quand c'était à cause de sa filiation. Malheureusement, on lui disait souvent qu'elle ressemblait énormément à son père. Ce qu'elle prenait pour un vrai compliment. Malgré leurs différents, son père restait son héro. Plongée dans ses pensées, elle en avait presque oublié le vieil homme. Essayons celle-ci.. Il lui tendit alors une baguette et elle s'avança vers lui pour la prendre. Elle savait ce qu'elle devait faire, elle avait accompagné son frère quand il avait été acheté la sienne. Elle fit un mouvement de poignet bref et précis. Le résultat ne fut guère apprécié par la pile de livres qui se trouvait sur le comptoir. L'homme disparu une nouvelle fois, réapparaissant quelques secondes plus tôt avec une nouvelle baguette. Et elle répéta son mouvement de poignet. Cette fois, une légère brise s'échappa de celle-ci et un large sourire se dessina sur le visage du vieil homme et de la jeune fille. Bois d'acajou, 23,7 cm, contenant un cheveu de Vélane, extrêmement flexible. Avec ça vous obtiendrez toujours d'excellent résultat en métamorphose ma chère. Face à cette déclaration, Tarah ne pu que sourire. La métamorphose c'était quelque chose de très important dans sa famille. Obtenir une telle baguette n'était que le signe qu'elle ne décevrait pas ses parents. Elle posa ce qu'elle devait au marchant pour la baguette et sortie rejoindre sa mère en sautillant. Bientôt, elle aussi elle apprendrait à jeter des sors.

---
La baguette qu'elle a reçu l'année de ses 11 ans, c'est la baguette qu'elle a toujours. Ollivander n'avait pas tord, Tarah excelle en métamorphose. Sa baguette, elle en prend soin plus que n'importe quel autre objet magique qu'elle possède. Ce jour là, elle a aussi reçus pour cadeau son propre hiboux. Un bel animaux, vif et vigoureux, au plumage brun qu'elle nomma Vik. Elle ne sait pas vraiment d'où lui vient cette idée, c'était juste un prénom qui sonnait bien à ses oreilles alors elle le lui a donné.


☇ Le plus impressionnant, c'était pas le regard des autres, c'était de ne pas savoir où on irait.

Entrer à l'école de Poudlard, c'est s'ouvrir à un tout nouveau monde de mystères. Poudlard, on lui en parlait depuis qu'elle était en âge de comprendre. Poudlard, c'était l'endroit où elle rêvait d'aller depuis toujours. Oh elle en avait entendu des choses. Il lui en avait raconté des choses aussi Tyler. Il avait essayer de lui faire peur, parlant de rituel d’initiation et de choses pas très agréables. Il lui avait dit que lors de la répartition, tous les anciens dévisageaient chacun des premières années. Qu'ils se faisaient leur première impression comme ça. Elle s'en fichait pas mal. Elle se souvient que ce qui la tracassait le plus elle, c'était de savoir dans quelle maison elle serait envoyée. Certainement Serdaigle ou Serpentard, mais elle avait cette angoisse de décevoir l'un de ses deux parents, quoi qu'il arrive. Elle ne savait pas à l'époque, qu'elle ne satisferait ni l'un ni l'autre.

---
Tarah Burkhart. A l'entente de son nom, Tarah déglutit difficilement et s'approcha du fameux tabouret où plusieurs élèves s'étaient déjà assis ce jour là. C'était le moment de la répartition. Les deux minutes qui détermineraient à coup sûr le reste de son aventure entre les murs de cette prestigieuse école. Si elle avait l'air un peu maladroite, elle s'avança tout de même la tête bien haute. Pas question de faire mauvaise impression, pas question de salir son nom de famille. Ça non. Serpentard ou Serdaigle, elle, elle n'avait pas vraiment de préférence. Quoi qu'à bien y réfléchir, elle n'était pas bien sûre de vouloir rejoindre la maison de son frère. Un peu d'indépendance ça ne lui ferait pas de mal. Du coup, si on lui avait laissé le choix, elle aurait dit Serdaigle. Mais ce n'était pas elle qui prenait cette lourde décision. Elle fut prise d'une légère peur lorsque le choixpeau fut posé sur sa tête. Elle ferma un instant les yeux alors que l'objet sur sa tête sembla prendre le temps de bien analyser chacune des facettes de sa personnalité avant de prendre sa décision. Elle grommela dans sa tête. Ne pouvait-il pas se dépêcher ? Etait-il vraiment nécessaire de la faire ainsi attendre ? A croire que oui. Et puis, il se décida enfin. GRYFFONDOR. Tarah ouvrit alors grand les yeux, vraiment très grand. Il avait dû se tromper, ce n'était pas possible. Où elle avait mal entendu peut être. Mais on lui retira le choixpeau de la tête et c'était bien la table des rouge et or qui l'attendait. Elle se mordit nerveusement la lèvre en jetant un regard à son frère, visiblement mécontent. C'est le pas hésitant qu'elle rejoignit la table de sa maison. Gryffondor ? Elle n'aurait jamais pu penser atterrir ici. Le plus dur serait de l'annoncer à ses parents.

---
Ça non, jamais elle aurait pu prédire qu'elle irait à Gryffondor. Pourtant, elle s'est très vite intégrer à cette maison, faisant d'elle une véritable seconde famille. C'est son père qui fut certainement le plus déçus et le plus difficile consoler. Mais plus il regardait sa petite fille grandir, plus il comprenait qu'elle n'était pas vraiment comme tout le reste de la famille. Il transforma alors sa honte initiale en vrai fierté. Il savait qu'un jour, sa fille deviendrait quelqu'un d'extraordinaire. Il le voyait. Bien sûr, en bon père il n'était absolument pas objectif, mais comment lui en vouloir ?


☇ A l'âge où les mots découverte et aventures font rêver, on n'a pas peur de sauter.

L'amour. Vous savez, ce sentiment que tout le monde expérimente au moins une fois dans sa vie (ceux qui vous dises que non, vous mentent.). Ce sentiment qui vous donne des papillons dans le ventre et le force de déplacer des montagnes. L'amour, c'est aussi ce qui vous donne envie de vous battre pour un monde meilleure, parce que vous ne voulez pas que votre bien aimé connaisse l'horreur. Aah l'amour. Tarah l'a connu une fois. Une seule et unique fois. C'était au mois de Juillet, elle avait tout juste 16 ans. Un amour de vacances comme on dit. Des vacances pas ordinaire pour elle. Son père l'avait emmené passer deux semaines dans la forêt. Camping et entraînement à devenir animagus, voilà ce qui était au programme. Cela ne c'est pas vraiment passé comme ça.

---
Concentres toi Tarah. La jeune femme savait très bien ce que lui demandait son père. Elle savait depuis le début ce qu'était vraiment ces vacances entre père et fille. Il y avait deux ans, c'était Tyler qui avait eu le droit à ses vacances. Certains parlaient d'un rituel dans la famille Burkhart. Ils ne parlaient que du choix qu'un enfant de 12 ans devait faire, ils n'avaient aucune idée que cette tradition dépassait ce simple fait. A 12 ans, chaque enfant choisissait un animal, celui qui lui convenait le mieux. Pour Tarah, ça avait été le choix. Un animal aussi bien docile que sauvage, cela lui convenait. Mais après, il y avait l'entraînement, qui ne commençait en général que l'année des 14 ans de l'enfant. Oui, Tarah se souvenait bien de cette année, où pendant chacune de ses vacances, elle avait eu le droit à des cours plus intensif de métamorphose. Uniquement de la pratique bien sûr. Elle n'avait pas le droit d'utiliser la magie en dehors de Poudlard. A 16 ans non plus me direz vous. Non, mais c'était bien ça qui avait alimenté les rumeurs sur sa famille. Parce qu'à chaque génération, un enfant Burkhart, l'année de ses 16 ans, enfreignait la règle primordial de ne pas utiliser la magie en dehors de l'école. Mais Tarah n'avait pas vraiment la tête à accomplir sa transformation. Non pas qu'elle n'avait pas envie de devenir un animagus accomplis, plutôt qu'elle était distraite par autre chose. La veille, elle avait fait la connaissance d'une jeune femme. Une magnifique demoiselle au cheveux brun et aux yeux noisettes. Elle devait avoir près de 25 ans, mais ça, ça n'avait pas d'importance. Et pendant que son père essayait de la pousser à devenir chat, elle, elle ne pensait qu'à Catherine, qui les observait un peu plus loin. Elle secoua doucement la tête et regarda son père. J'ai besoin d'une pause. Elle se leva alors, peut être un peu trop vite même. Son père grommela mais elle ne s'en préoccupa pas. Je vais faire un tour, je ne serais pas longue. Ou peut être que si. Mais elle se garda bien de partager cette dernière pensée. Et elle partit dans la seule direction qui l'intéressait. Mais alors qu'elle atteignis l'arbre derrière lequel elle était persuadé que Catherine se cachait, elle ne trouve qu'une terrible absence. Alors quand des mains se posèrent sur ses hanches et qu'elle fut rapidement plaquée contre l'arbre, elle sursauta légèrement. J'ai cru que tu ne viendrais jamais. Le sourire avait remplacée la surprise sur le visage de Tarha. J'ai cru que tu étais partie. Elle fit une légère moue que Catherine effaça avec un baiser. Pas sans t'avoir embrassée d'abord. Elles échangèrent un sourire et le reste ne fut plus que tendresse. Et Tarah fut plus longue que ce qu'elle n'avait promis à son père.

---
Tarah n'oubliera jamais cet amour de vacances. C'était fort, c'était intense, éphémère, mais beau, tellement beau. Ce fut sa première expérience dans ce monde remplis de merveille. Ce qu'elle a découvert cette année là changea sa vie pour toujours. Elle n'avait pas réussit à devenir animagus, mais elle avait découvert bien plus. C'est la seule et unique fois où elle a été amoureuse dans sa vie, mais pas la seule fois où elle a connu les plaisirs de la chaire. Catherine lui a aussi fait prendre conscience que si depuis toutes ces années elle repoussait sans cesse les invitations des hommes, c'était parce que les femmes lui plaisaient bien plus.


☇ Si on ne lève pas sa baguette pour défendre ce que l'on croit, alors autant ne pas en avoir du tout.

Lorsque Voldemort est revenu, lorsque l'école est passé aux mains de l'ennemie, Tarah n'a pas attendu longtemps pour rejoindre l'AD. Acte qui en a surpris plus d'un, contredisant ainsi tout ce qu'on pouvait dire sur les Burkhart. A tord d'ailleurs. Elle fut la seule de sa famille à prendre ouvertement les armes. Tyler lui décida de quitter l'école pour un temps, le temps que tout ça se calme. Le courage n'avait jamais été une de ses qualités. Il préférait suivre les règles et les fuir quand elles ne lui plaisent pas. Sa mère n'évoqua jamais le sujet. Peut être à cause des différences de points de vu entre Burkhart et O'Leary. Son père lui, courba l'échine, du moins en apparence. Quand tout fonctionne dans le bon sens, se sont les parents qui inspirent leurs enfants. Cette fois, ce fut un peu différent.

---
Je refuses que tu participes à tout ça Tarah ! La jeune femme croisa alors les bras sur sa poitrine. Je m'en fiche. Je ne resterais pas là à rien faire! Son regard était sombre, déterminé. Ce n'était un secret pour personne que Tarah ne partageait pas les idéaux de sa famille sur ces histoires de sang. Quel scandale cela avait fait quand elle avait amené une amie à la maison, née moldu. Mais ce n'était pas grave, tant qu'il n'y avait pas de guerre. Ce n'était pas grave tant que sourire était encore permit et que le chaos ne s'emparait pas du monde. C'était devenu un problème quand Lord Voldemort avait refais surface. Il y avait eu plus de dispute. On ne se bat pas contre lui Tarah ! On meurt de sa main ou on se bat à ses côtés, mais jamais contre lui ! Je me fiche pas mal de savoir si tu considères les sang-de-bourbes comme nos égaux ou non, mais je ne veux pas perdre ma fille dans un combat qu'elle est trop jeune pour mener. La colère de Tarah se calma un peu, se rendant compte que ce qui effrayait le plus son père, c'était de perdre un enfant. Elle se passa nerveusement une main dans les cheveux. Si elle savait que son père partageait les idées du mage noir sur la pureté du sang, elle savait aussi qu'il n'était pas aussi vindicatif que lui, qu'il ne l'aurait jamais suivit, qu'il n'aimait pas les guerres et les bains de sang. Des élèves encore plus jeune que moi rejoignent les rangs de l'AD ! C'est notre combat à nous aussi ! C'est devenu notre combat quand il s'est introduit dans l'école ! Tu t'es toujours demandé pourquoi le choixpeau avait choisi Gryffondor, même quand tu disais que ce n'était pas si grave, tu te posais la question. La voilà ta réponse papa. Je n'ai pas peur de me battre pour ce que je crois moi ! C'était la vérité, une vérité crue qui demandait à être dite depuis longtemps déjà. Elle avait toujours été l'élément perturbateur, celui qui fait changer les choses, même si ce n'est qu'un petit peu. Et ce jour là, elle chamboula son père.

---
Cette fois là, c'est Tarah qui inspira son père. Elle lui fit comprendre qu'il fallait parfois oser se dresser contre les plus grands. Elle ne l'a appris que quelque temps après la fin du combat final, que son père s'était battu à sa façon. Il avait jouer de son poste au ministère de la magie pour faire de la résistance. Le nom Burkhart était un nom craint et respecté depuis plusieurs générations, la pureté de son sang l'avait protégé et la noblesse de son nom lui avait permit bien des choses. Mais la chose qui compte le plus aujourd'hui, c'est qu'avec ces actes, il a pu rester le héro de sa petite fille, le seul homme de sa vie qu'elle aime quoi qu'il arrive.

Et voilà une nouvelle année qui commence. Enfin peut être pas si nouvelle que ça, puisqu'elle doit refaire sa cinquième année. Mais nouvelle tout de même, par bien des aspects. Une nouvelle directrice, de nouveau cours. Tarah se sent absolument sereine. Cette année sera merveilleuse. De toutes façons, il ne sera pas bien dur de la rendre plus belle que l'année précédente. Tyler a décidé de refaire son année lui aussi. Au début, il ne voulait pas. Mais impossible d'avoir une place au ministère sans obtenir ses ASPICS. Alors il n'a pas eu le choix. Ils ne se parlent plus beaucoup, parce qu'il a bien du mal à accepter que sa petite sœur soit plus forte que lui, plus courageuse. Tarah, elle, lui reproche de ne pas s'être battu, quelque soit le camps choisi. Mais elle n'est pas vraiment du genre à se laisser dévorer par se genre de chose, alors elle continue sa route, la tête haute. Un jour, elle deviendra ministre de la magie !




Dernière édition par Tarah R. Burkhart le Ven 5 Oct - 12:19, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Directrice de Poudlard
avatar

Journée magique : 15/06/1992

Arrivée à Poudlard le : 14/07/2012

Parchemins envoyés : 28

Age : 26

MessageSujet: Re: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   Mer 3 Oct - 20:59
Bienvenue Tarah !
Courage pour ta fiche, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   Ven 5 Oct - 12:21
Merci I love you
Je pense bien avoir fini ma fiche Wink.
Revenir en haut Aller en bas


Journée magique : 18/10/1991

Arrivée à Poudlard le : 15/07/2012

Parchemins envoyés : 13

Age : 27

MessageSujet: Re: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   Sam 6 Oct - 9:49
Bienvenue sur le forum et bravo pour cette fiche bien complète. J'espère que tu te plaira bien ici ^^


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Directrice de Poudlard
avatar

Journée magique : 15/06/1992

Arrivée à Poudlard le : 14/07/2012

Parchemins envoyés : 28

Age : 26

MessageSujet: Re: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   Dim 7 Oct - 13:18
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Bienvenue à Gryffondor

Avant de t'installer dans le château, tu peux recenser ton avatar, [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien], ainsi que ton patronus [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Si tu te sens seul ou qu'il te faut une personne spécial, tu peux créer un poste vacant [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Tu peux aussi développer les liens de ton personnage et en demander [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Sinon tu as dès maintenant le droit de poster des sujets dans tout le forum.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: (Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?   
Revenir en haut Aller en bas
 

(Tarah) Should I Just Keep Chasing Pavements?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasing the Dragon [TERMINE]
» Chasing cars - Zino & Gaby
» Where else can I go, chasing you? (misha + misty)
» bo hyung ☣ chasing kites
» Litzy & Kephren Ձ Chasing the sun